De Nitro-Politic

Humaniste, pas de facade, je n'ai pas de programme politique à vendre et ne vise aucun poste d'élu. Si vous me cherchez, regardez à Gauche.


Fusion, confusion et perfusion bipartite

Publié par Nitro_Politic sur 13 Novembre 2015, 12:43pm

Catégories : #politique, #François Hollande, #Manuel Valls, #Parti Socialiste, #Gauche, #FN, #Elections

Des élections à l’horizon, un gouvernement moribond, une opposition néo-cons, sans conviction, les deux courant après des extrémistes très très cons et un Président totalement bidon. Voilà l’état (politicien) de la France.

Je vois bien qu’un truc cloche dans cette introduction, ou est la gauche la- dedans ? On va y revenir plus tard.

Une nouvelle fois le parti socialiste français va prendre une dérouillée plus que méritée à des élections locales. J’entends déjà Cambadélis, Le Guen et Hammadi nous dire que « quand même, la plus grande région de France, l’Aquitaine, a été gagnée haut la main par le gouvernement et le président de la République et que cela est un encouragement à poursuivre les réformes et à surtout garder le cap et blablabla et blablabla... ».   Bref un énième déni de réalité pour tenir à tout prix jusqu’en 2017, l’unique objectif du Président Hollande et ses équipes de communicants hors-sol depuis le 7 mai 2012.

Dans ce logiciel mortifère pour les élus locaux PS, une bonne partie des ténors socialistes (s’imaginant à l’abri d’une sanction dans leur fief) joue un double jeu, celui de 2022. L’idée est tout simplement que de tout perdre permettrait éventuellement de reconquérir après la défaite annoncée à la présidentielle et aux législatives de 2017 (Après Jospin le PS a tout gagné, ce sera la même chose après Hollande, mon œil).
Le metteur en scène et principal bénéficiaire supposé à la fin de ce jeu de dupes, c’est bien entendu Manuel Valls, qui n’a pour seule obsession que d’accéder par tous les moyens possibles à la magistrature suprême. En 2022 il fêtera ses soixante ans, le jeune « loup » sera juste un politicien comme les autres qui aura squatté la vie politique française pendant plus de quarante ans pour arriver à ses fins.

Que cherche réellement Manuel Valls ? Je crois que c’est de la bouche de Marine Le Pen qu’est venue la réponse la plus réaliste. Il souhaite réinstaller durablement la bipolarisation.
Cette bipolarisation, avec pour modèle les Etats-Unis, il l’imagine, depuis longtemps d’ailleurs, avec un camp démocrate qui irait du parti socialiste jusqu’aux libéraux de l’UMP (je n’arrive pas à écrire LR), il appellerait cela les « démocrates réformistes ». Pour adversaire il souhaite vivement un camp conservateur qui irait des nationalistes aux souverainistes en passant par les réactionnaires de l’UMP, qu’il appellerait « Républicains conservateurs ».

Je ne rentrerai pas ici dans le détail des actions du premier ministre, ex ministre de l’intérieur, pour entretenir des angoisses subjectives qui font grimper le FN et ses satellites identitaires. Je pense que le traitement inhumain apporté aux réfugiés de Calais ou aux familles Roms sur le territoire suffira pour ce billet, j’y reviendrai certainement une autre fois.

Bien sûr certains se diront que c’est juste une suite de suppositions, l’auteur n’apporte pas de preuves de ce qu’il avance, certes, je veux simplement ici témoigner de mon inquiétude pour l’avenir de notre pays, enfin surtout pour l’avenir de ses citoyens. Nos libertés sont jour après jour restreintes par un état qui entend sélectionner lui-même ses opposants. Ceux qui ne seront pas conformes se verront traités d’« ultra-gauche », d’« ultra-violents » ou même de « voyous ».

Depuis 2002, date symbolique, notre démocratie est mourante, elle n’est plus qu’une oligarchie manipulatrice des peurs : de l’étranger, du chômage, du lendemain... L’alternance n’existe plus, la gauche de gouvernement n’existe plus. L’idée d’un mouvement populaire à gauche est même tournée en dérision par une concentration médiatique jamais connue auparavant, sauf peut-être dans des états totalitaires.
 

Pourtant avec des médias libres, il y aurait un espace pour la gauche.

Dans un excellent article d’Ivan du Roy dans Bastamag daté du 10 novembre, titré : « Austérité budgétaire, abandon des familles modestes, vision néolibérale du travail : le véritable programme du FN »

L’auteur décortique ce qu’est réellement le programme de l’extrême droite dans les actes. La présidente du FN avait fait gommer le néolibéralisme du programme officiel de son parti, mais officieusement c’est toujours le même que celui de son père depuis toujours.

Ce type d’article devrait remplir nos magazines, nos quotidiens régionaux, nationaux, les internets, mais non, le FN est toujours présenté comme un parti social qui s’intéresserait aux laissés pour compte.
Quel intérêt me direz-vous ? Servir tout simplement l’idée du bipartisme en niant l’existence de la gauche, en la ringardisant le plus possible pour éviter de mettre sur la table la précarisation galopante et le capital toujours plus profitable aux actionnaires. De plus l’extrême droite a un gros avantage pour le pouvoir en place et à venir, elle ne mobilise absolument personne dans les rues, aucune manifestation sociale, juste des défilés paramilitaires à caractère le plus souvent raciste.

Nous sommes nombreux, trop nombreux, à penser qu’on ne peut plus rien y changer par le biais des élections qui nous sont régulièrement volées par des professionnels sans scrupules et pourtant je vais aller voter au 1er tour des élections régionales. Je vais mettre un bulletin EELV ou FDG peu importe, mais je vais voter pour dire non au bipartisme droite/droite et pour signifier mon appartenance à la gauche.

 

Ci-dessous une initiative collective qui me semble aller dans le bon sens pour lutter contre le bipartisme imposé. Le rassemblement pour les élections régionales de décembre 2015 en Auvergne Rhône-Alpes. Site

Fusion, confusion et perfusion bipartite
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jojo29_BZH 15/03/2016 00:47

Je remets 3 mots car je n'avais pas mis d'adresse-mail et je ne sais si c'est important.

Bon courage pour la lecture !
Joëlle

Jojo29_BZH 15/03/2016 00:45

Je pense quasi comme toi mais depuis bcoup moins longtemps. Une trop gde partie, dont moi, s'est laissée endormir et la chute est dure.
Que faire pour la suite ? Qui peut se lancer pour 2017 ? Je ne sais pas trop, je cherche parmi JLM et où en est son idée de VIème ? Je suis tombée sur un article concernant des "Insoumis" ..... Un peu perdue la Jojo...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents