De Nitro-Politic

Humaniste, pas de facade, je n'ai pas de programme politique à vendre et ne vise aucun poste d'élu. Si vous me cherchez, regardez à Gauche.


Il faut sortir des dogmes de la finance

Publié par Nitro_Politic sur 25 Juin 2014, 06:12am

Catégories : #politique, #Manuel Valls, #Medef, #Finance, #Fiscalité

Le Figaro nous a livré hier soir une phrase qu'aurait prononcé le 1er ministre Manuel Valls en visite chez le numéro 1 incontesté de la mondialisation débridée, je veux ici parler du groupe AXA.

« Nous avons besoin d'entreprises, nous avons besoin d'entreprises de services et nous avons besoin de la finance »

Vous noterez le glissement sémantique par rapport au 16 juin ou Manuel Valls déclarait: « Nous avons besoin de financer le Pacte de responsabilité. » (voir illustration publiée par Matignon ci-dessous)

« Là aussi, il faut sortir des dogmes »

C'est un tacle dirigé non pas vers François Hollande, qui a oublié depuis très longtemps son discours du Bourget, mais bien vers les militants et sympathisants socialistes toujours réticents à voir le gouvernement distribuer des milliards d'euros aux grandes entreprises sans la moindre garantie de résultat. (Voir note de conjonture Insee en bas de billet)

Il faut sortir des dogmes de la finance

Le Figaro nous indique également que le PDG d'AXA serait un proche du 1er ministre.

Pour comprendre un peu ce que représente Henri de Castries (on ne prononce pas le i) vous trouverez ci-dessous une vidéo intitulée : « Le travail, c'est la liberté ! » ou le PDG d'AXA déroule devant un parterre trié sur le volet, Fillon, Attali, Chartier et bien d'autres personnalités de droite, un discours sur la liberté de jouir spéculer travailler sans entraves.

Pour de Castries (à 12mn sur la vidéo), le jour de la retraite c’est le jour de la mort... et le meilleur est à suivre dans la « non liberté de travailler le samedi et le dimanche »

Pour info Monsieur de Castries n’a pas de soucis financiers, sa rémunération a augmenté de +12,5% en 2014 pour atteindre la somme de 5 323 146 € (source Capital)

Revenons en au fond de l'histoire.

Bien entendu il est nécessaire de soutenir les entreprises françaises, mais pour remettre un peu les pendules de Manuel Valls à l'heure, l'Insee vient de sortir sa note de conjonture et la méthode de l'offre sans demande s'avère un pari coûteux.

"...dans un contexte de demande faible et malgré les effets favorables du CICE et de l’amélioration des conditions de financement. Sur l’ensemble de l’année 2014. les dépenses d’investissement des entreprises rebondiraient modérément..."

Il faut sortir des dogmes de la finance
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Banque en ligne 19/05/2017 09:09

La finance arrive en force dans le nouveau gouvernement je pense que cela favorisera la mobilité bancaire et les nouveaux établissements bancaires en ligne.

société offshore 22/07/2014 18:05

montage de société offshore dans toutes les juridictions, avec la mise en place d'un compte en banque offshore caché et tous les services aux entreprises offshore accessibles.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents