De Nitro-Politic

Humaniste, pas de facade, je n'ai pas de programme politique à vendre et ne vise aucun poste d'élu. Si vous me cherchez, regardez à Gauche.


Dis Papa, raconte moi les pigeons ? (#geonpi)

Publié par Nitro_Politic sur 14 Novembre 2012, 16:03pm

Catégories : #politique, #pigeons, #geonpi, #startup, #Web, #Banques, #Entreprise, #Webranleurs

Dis Papa, raconte moi les pigeons ? (#geonpi)

Le titre aurait pu être : « Les pigeons, la génération des Web Branleurs ! », mais je vais suivre l’instinct de mon fiston.

Depuis quelques semaines, une catégorie très négligeable de citoyens a envahi la blogosphère et les réseaux sociaux, comme Twitter et Facebook, avec une revendication, nous ne voulons pas payer d’impôts ou en tous cas très peu, parce que nous sommes des « entrepreneurs » géniaux, ils se font appeler les #geonpi.

Les pigeons qui squattent les plateaux TV et les radios sont connus, vous pouvez quasiment tous les retrouver sur le site Internet de l’ISAI , mais je ne vais pas faire l’inventaire de chacun ici.

Ces pigeons ont un point commun, ils viennent tous de la génération Start-Up, celle qui à partir de concepts qui existaient déjà dans le monde dit « réel », n’ont eu pour seul mérite que de les transposer dans le monde dit « virtuel ». C’était la génération portails d’annonces (Immobilier, rencontres, automobile...).

Beaucoup à la fin des années 90 ont périclité, mais cette poignée de pigeons a su convaincre des investisseurs institutionnels, généralement des banquiers et des fonds d’investissement n’y connaissant strictement rien aux nouvelles technologies d’investir dans leurs business.
Ne croyez pas que ces pigeons avaient des idées bouleversantes pour l’humanité ou qu’ils avaient pour ambition de devenir des entrepreneurs créateurs d’emplois, du tout, il avait flairé la cupidité des réseaux qu’ils avaient infiltrés.

Un pigeon ne vous dira jamais ouvertement qu’il a sa carte à l’UMP, non il n’en a pas besoin, une adhésion au MEDEF et/ou une appartenance aux clubs tel que le Lions ou le Rotary suffit largement.
Les portes des chambres de commerce lui sont grandes ouvertes, ainsi que des informations auxquelles les chefs d’entreprises « traditionnels » n’ont pas accès.

Aujourd’hui ces pigeons sont eux même devenus des « business angels » et voient d’un très mauvais œil qu’on leur demande de participer à l’effort de crise pourtant demandé à tous les français.
Ils ont donc décidé, alors qu’ils sont des privilégiés de la crise, de se cacher derrière un slogan «mouvement de défense des entrepreneurs français », essayant d’attirer avec eux les vrais entrepreneurs, ceux qui risquent leurs biens personnels, pour mieux défendre leurs intérêts particuliers : faire la plus grosse plus-value possible sur l’achat et la vente d’entreprises.

Vous ne trouverez pas parmi les pigeons, les acteurs/entrepreneurs depuis 20 ans de la révolution Internet et mobile, mais juste quelques courtiers/commerçants qui ont compris très tôt qu’il était bien plus rentable d’investir l’argent des autres et de prendre une grosse commission pour passer au mouton suivant.

Notre personnel politique, qui se fait trop souvent invité dans les clubs d’influence et de lobbying de ces pigeons, devrait y regarder de plus près et ne pas céder à des sirènes qui sonnent faux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
Quel amalgame! Tout est mélangé dans votre article. Je suis entrepreneur dans le web et je ne suis pas partisan de l'UMP.. Je ne vois même pas le rapport. Votre article démontre votre totale méconnaissance de l'entrepreneuriat et de son écosystème. Dommage!
Répondre
N
Ici ce n'est pas un forum et si vous avez des idées, n'hésitez pas à créer votre blog.
Y
Et qu'est-ce qui vous permet de juger? Je suis entrepreneur et je suis bien content que des investisseurs aient apporter des fonds pour me permettre d'embaucher et de faire croitre ma startup.
Et ces soi-disant "spéculateurs", vous connaissez leur parcours? La plupart ont été entrepreneurs également.
Mais bon... je vous laisse avec vos préjugés puisque vous avez déjà fait le choix de mépriser ceux qui ne partagent pas exactement votre point de vue...
N
Je ne généralise rien, il suffit de se rendre sur le site http://www.isai.fr/ pour constater qu'il s'agit exclusivement de spéculateurs qui ne sont intéressés que par les plus-values et en aucun cas de développer l'emploi en France.
Y
Et donc vous généralisez parce que vous avez été témoin de quelques cas?
N
Faites moi bien rire, j'ai dirigé pendant 15 ans ma propre agence et des pigeons j'en ai vu beaucoup. Cette espèce qui ne crache pas sur la commande publique et qui par derrière refuse de s’acquitter de l'impôt sous prétexte d'investissements en R&D.
M
Un article qui sent bon la frustration, l'aigreur - le gauchiste dans toute sa splendeur.

Allez salut !
Répondre
N
Il n'y a pas tromperie sur la marchandise, c'est écrit en grosses lettres en haut. Bonne route.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents